Bien préparer son entretien

Vous avez postulé à une offre, vous avez été contacté, et vous avez obtenu un entretien, c’est génial! Mais obtenir un entretien n’est pas une finalité si vous voulez vraiment être recruté. Plus important, rappelez-vous que vous ne serez certainement pas le seul candidat qu’ils vont rencontrer !

Le plus dur reste donc à faire, l’entretien d’embauche est un exercice qui peut s’avérer très compliqué s’il n’est pas bien préparé.

Vous vous posez des questions du type “qu’est-ce qu’ils vont me demander?”, “comment j’aborde l’entretien?”, “comment je vais les convaincre?” et bien d’autres encore…

Pas de panique! même si l’entretien n’est pas une science exacte de par la différence des interlocuteurs que vous aurez en face de vous, il existe des principes de base qu’il est indispensable de maîtriser pour limiter les risques d’échec. Votre personnalité intrinsèque et vos compétences feront le reste.

Voyons ensemble les points clés pour réussir :

1 – La prise d’information

Vous aimez que l’on s’intéresse à vous? eux aussi! Vous ne trouvez pas agréable d’être “l’un parmi tant d’autres”, et bien eux non plus! Renseignez-vous sur la société, ses chiffres clés, son activité, son actualité économique. Si vous avez le nom de la personne qui va vous recevoir, renseignez-vous également sur elle, peut-être aurez-vous des points communs dans votre parcours, peut-être cela vous aidera-t-il à mieux appréhender son caractère, sa personnalité. Les réseaux sociaux sont vos amis! Préparez également votre trajet pour ne pas courir le moment venu, un retard serait la pire entrée en matière, prévoyez un peu d’avance.

 

2 – La préparation de votre discours

Vous serez souvent amené à vous présenter, de manière plus ou moins exhaustive. Donnez-vous la possibilité de vous adapter en préparant une présentation synthétique et une présentation plus détaillée de votre parcours. Nous vous conseillons même de demander à votre interlocuteur ce qu’il préfère lors du rendez-vous. Généralement, nous préférons les discours chronologiques (depuis votre formation jusqu’à votre dernier poste), cela nous permet de comprendre votre évolution. Bien entendu, prévoyez d’insister sur les expériences significatives en lien avec le poste pour lequel vous êtes rencontré.

 

3 – Préparez vos réponses aux objections

Vous avez beaucoup d’expériences courtes, vous avez un “trou” dans votre CV, ou une réorientation en cours de route? Vous serez interrogé sur ces éléments, alors soyez prêts à y répondre, où même à les anticiper dans votre discours. Expliquez vos choix et vos départs avec transparence et humilité, et soyez précis dans les dates, il s’agit de ne pas éveiller le doute dans l’esprit de votre interlocuteur.

4 – Préparez vos questions

En vous informant sur la société, en étudiant le descriptif de poste, il y a certainement des points que vous aimeriez éclairer, et c’est une bonne chose! La curiosité est sans doute la qualité la plus appréciée des recruteurs. C’est un signe d’intérêt, pas un défaut!

 

5 – Préparez “la forme”

Vous aurez beau appliquer à merveille les conseils précédents, tout sera gâché si l’image que vous dégagez n’est pas celle qui convient à un entretien d’embauche. Encore une fois, vous êtes nombreux sur le marché, et le moindre détail fera peut-être la différence. Alors donnez-vous le maximum de chances de retenir leur attention. Prévoyez une Tenue professionnelle, un exemplaire de votre CV à remettre à votre interlocuteur, un cahier et un stylo pour prendre des notes durant l’entretien. Et soyez ponctuel. A compétences égales, votre savoir-être fera peut-être la différence!

Voilà, en espérant vous avoir aidé à vous mettre “dans le bain” pour tenter de décrocher le poste qui vous intéresse. Ajoutez à cela des sourires, de l’humilité et de l’envie, le poste sera à vous!